LA CHAISE ROUGE

Il était une fois l’histoire d’une chaise rouge.

A priori cela peut sembler plutôt insignifiant, mais cette chaise rouge avait une vie très mouvementée et était souvent spectatrice de scènes parfois surprenantes ou alors était carrément actrice de ces scènes… Cela l’amusait beaucoup de devenir ainsi complice de toutes ces histoires qui se passaient dans son bureau attitré, en dehors de heures officielles, car sinon qu’aurait été sa vie banale et ennuyeuse de chaise, si ce n’est sa couleur rouge flamboyante ?

Elle aimait pourtant bien son rôle qui ne s’arrêtait pas seulement à être utilisée comme mobilier d’aisance par tous les derrières qui se mouvaient autour d’elle, mais aussi le fait que l’on puisse également l’utiliser comme un outil divers et varié, comme par exemple un chariot, ou encore un escabeau ou alors comme porte-documents, cela était dans ses cordes et ne lui demandait guère d’effort et de qualité particulière.

Mais un jour, sa vie changea quant elle fut utilisée pour la 1ère fois par un couple qu’elle connaissait pourtant bien des lieux et qui s’était amusé à faire d’elle un objet bien plus complexe et malicieux que ce qu’elle aurait pu imaginer jusqu’alors d’elle, établie dans une sorte de routine et fatalité par rapport à son rôle ordinaire de chaise de bureau, qu’elle trouvait plutôt basique mais néanmoins très pratique et utile.

Ces deux individus mâle et femelle s’étaient donc appropriés sa surface d’appui pour leurs ébats amoureux… Quelle ne fut d’abord pas sa surprise quand elle se rendit compte de ce qui se passait sur elle à des heures tardives de la journée, alors qu’elle était harassée par un boulot d’enfer durant toute la semaine ?! D’autant plus que ces derniers ne la ménagèrent guère dans leurs mouvements de va et vient… pour qui se prenaient-ils ces deux-là… ! Ils lui firent la vie dure à bien des reprises, mais finalement cela finit par l’amuser, rompant ainsi son train-train et son petit rythme sage du quotidien. Et puis, il faut dire que finalement tout cela n’était pas désagréable de se faire secouer dans tous les sens, cela lui dérouillait les roulettes et assouplissait son petit dossier ainsi que ses ressorts, l’empêchant ainsi de finir seule, oubliée de tous à rouiller dans un réduit ou une cave froide et humide. Cela lui donnait comme une deuxième vie, une vie bien plus passionnante que la bureaucratie et la paperasse ! Voilà que grâce à eux, elle s’improvisait maintenant actrice pulpeuse et sensuelle, ou alors décor de spectacle charnel ou encore metteur en scène érotique, tout ce qu’elle s’était refusée d’imaginer en refoulant les pensées qui pouvaient parfois menacer l’ordre établi de cet environnement plutôt austère et qui l’avaient bien souvent titillée quand un joli derrière se posait sur elle.

Et puis surtout le plus cocasse dans tout ça, c’est qu’elle était la seule à être dans le secret de ce qui pouvait se passer et des rencontres fortuites et improbables des nombreux autres couples qui vinrent par la suite à sa rencontre, ce qui lui donnait encore un rôle supplémentaire de détective privé ou d’espion… C’est comme si elle pouvait enfin dépasser et bénéficier de toutes les censures et tabous, s’octroyant ainsi l’exclusivité de l’intimité de chaque sujet… Ah si elle avait eu la parole ou si elle avait eu des bras et des mains, elle aurait pu en  écrire des romands et récits troublants et palpitants ! Mais son sort voulait qu’elle soit réduite à jamais au silence… Se contentant de suggérer par sa présence à l’œil du visiteur un fantasme ou une invitation par sa couleur, car la chaise rouge n’avait pas l’intention que ses aventures rocambolesques ne s’arrêtent en si bon chemin, ayant pris goût dans un élan malicieux au fruit des interdits et s’extasiant à chaque fois que la tentation prenait le dessus et que ses victimes succombaient…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 4 votes)
La chaise rouge, 10.0 out of 10 based on 2 ratings
 

One Response to La chaise rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *